Pluie et flou

Weekend à Toulouse et Carcassonne

Partir à Toulouse pour le weekend c’est normalement l’assurance de voir du soleil, de bien manger et de croiser des gens sympas. Cela aurait été presque totalement vérifié si le soleil avait été au rendez-vous. Car c’est en effet la pluie qui offrait son accueil il y a deux semaines. Un premier temps déçu, Toulouse ne manque néanmoins pas de charme pour ravir les parisiens.

Ce charme, c’est les petites ruelles, c’est les briques de terre cuite qui valent à la ville son surnom de « ville rose », c’est ces petites boutiques, bars et restaurants disséminés au hasard d’un urbanisme tortueux mais intimiste… c’est enfin cette place du Capitole, qui trône au centre de la ville, fière et majestueuse.

140426-194417-Weekend-toulouse-

Couché de soleil après le pluie sur la Place du Capitole à Toulouse – Pentax K3 (Iso 800, f/9, 1/50 sec)

 

Je ne ferai pas la liste des monuments et musées, que vous trouverez partout et que je n’ai pas visité d’ailleurs. A mon avis, le temps d’un weekend, c’est une ville où il faut flâner, sans but plus précis que celui de capter un peu de l’âme et de l’ambiance des lieux. En revanche, si vous vous demandiez où se sustenter, je serai bien plus volontiers votre guide 😉 et voici du coup mes coups de coeur du weekend :

  • Chez Emile, pour de la gastronomie fine du Sud Ouest (si si, cela existe, la cuisine de cette région n’est pas seulement grasse, elle peut aussi être pleine de grâce)… avec une mention spéciale pour ses ravioles d’écrevisses et réduit de champignons ainsi que son cassoulet institutionnel.
  • Le Bibent, brasserie du chef Constant (oui, celui de Top Chef), cadre superbe dans un monument historique récemment restauré sur la place du Capitole. Le service est impeccable, on y mange très bien. C’est peut-être un poil moins fin que Chez Emile, mais le cadre et l’ambiance valent le détour.
  • L’Annexe, pour de superbes tapas en soirée en terrasse avec des amis avec une mention spéciale aux moules façon « escargots ».

A 80 kilomètres de Toulouse, ne manquez pas la visite de Carcassonne, ou plus précisément celle de sa cité médiévale fortifiée, classée au patrimoine mondial de l’Unesco.

Entrée de la citée médiévale fortifiée de Carcassonne

Entrée de la citée médiévale fortifiée de Carcassonne – Pentax K3 (Iso 100, f/10, 1/125 sec)

 

Même si l’on déplore l’invasion systématique des mêmes boutiques à touristes (savons, tissus, bonbons…) dans toutes ces villes médiévales et beaux villages de France, les lieux sont plaisants et la vue sur les environs est splendide. Le poids prépondérant de l’histoire vous donne quelques instants l’illusion flatteuse de soulager votre conscience, honteuse par ailleurs d’avoir passé à Toulouse bien plus de temps dans les restaurants que dans les musées.

Vue électrifiante de la région depuis la citée médiévale de Caracassonne

Vue électrifiante de la région depuis la citée médiévale de Carcassonne

 

Jeux d'épée sur les remparts

Jeux d’épée sur les remparts de la citée médiévale de Carcassonne – Pentax K3 (Iso 200, f/8, 1/400 sec)

1 réponse

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisse ici ton super commentaire !